Rencontrer celui qui est en face de vous.

398633_10200129136608503_2107448985_n Par Jeff Foster

Quand vous vous concentrez sur ce que votre partenaire n’est pas, quand vous prêtez une attention exclusive à ce qui manque dans votre relation, à ce qui fait défaut chez lui, à ses faiblesses, à ce qu’il « devrait » être à cet instant, à vos yeux, vous rendez votre satisfaction dépendante de son changement, et vous entrez en guerre avec lui par de subtiles et moins subtiles voies. Il est maintenant responsable de votre bonheur. Vous parlez maintenant à partir d’un état de manque, un état de mécontentement, un état tendu et stressé – pas à partir des paisibles profondeurs de celui que vous êtes vraiment. Vous ne voulez pas de celui qui est en face de vous, vous voulez l’image, le personnage de vos rêves. Il y a maintenant une tension (un écart) entre celui qu’il est et celui qu’il n’est pas, et votre satisfaction se trouve maintenant dans le futur – c’est du moins ce que vous ressentez. Vous sentez que vous avez perdu le contact avec lui maintenant, et vous espérez le trouver à nouveau, avec le temps. Vous sentez que vous ne pouvez pas vraiment communiquer à moins qu’il change. Vous lui reprochez la perte du lien. Et de cet état de manque, de reproche, de déception, de frustration, et même de colère, vous espérez qu’une guérison et qu’une transformation arrivent ! Mais il ne changera pas parce que vous essayez de le faire changer. Voulez-vous jamais changer quand quelqu’un essaie de vous faire changer ? Ne vous sentez-vous pas manipulé et ignoré ?

Pouvez-vous rencontrer votre partenaire exactement tel qu’il est, à cet instant ? Pouvez-vous abandonner le futur, abandonner l’espoir, juste un moment ? Et de ce lieu de profonde relation, dans un état de satisfaction et de clarté, pouvez-vous exprimer votre vérité, non pas dans le but de le changer, mais pour qu’il puisse mieux comprendre ce que vous ressentez ? Pouvez-vous écouter sans préjugés, en abandonnant « l’histoire » de votre relation (les exigences, les attentes, le déroulement de l’histoire, les « normes »), et être simplement en relation, ici et maintenant, en égaux ?

Quand il se sent plus en lien avec vous, plus écouté, plus en sécurité, quand vous le rencontrez vraiment dans le moment présent, quand vous sentez que vous pouvez lui exprimer pleinement votre vérité, quand toutes les images disparaissent, quand l’attention n’est pas sur ce qui fait défaut ou manque mais sur ce qui est pleinement présent dans la pièce, avez-vous seulement encore besoin qu’il change ? Avez-vous besoin d’un autre futur ? Que vous restiez ou que vous partiez demain, qu’il change ou qu’il ne change pas, pouvez-vous être en paix avec les choses telles qu’elles sont, et vivre à partir de là ? Ce n’est pas de la passivité, mais un lien profond à la vie, la source de toute action intelligente, créative et claire, le lieu où toutes les décisions se prennent.

Peut-être que nous n’avons pas besoin d’attendre que le changement se produise demain dans le but de nous lier profondément aujourd’hui. Peut-être que le changement se produit, non pas quand nous le forçons ou le pressons, mais quand nous lui permettons d’émerger d’un Maintenant profondément lié et aligné. Peut-être que nous ne nous rencontrerons jamais dans le rêve, mais nous nous rencontrerons dans cette pièce.

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>